Mi?rcoles, 24 de octubre de 2007

Appel

? Usez de vos libert?s pour
promouvoir les n?tres ?

Aung San Suu Kyi


Un pays sans livres, sans presse, sans Universit?s (et o? la bicyclette m?me est interdite ? Rangoun !), est-ce une terrible r?pression o? on ne sait quelle sinistre pr?figuration ?

Nous redoutons le pire.

Une t?trarchie ac?phale, anonyme, m?daill?e, ? lunettes noires et casquettes b?antes, prive son peuple de parole, de la vue et de l?ouie. Ce peuple serait ? birman ?, mais la Birmanie n?existe plus : le badge diplomatique affiche Myanmar. Nous parlons de Rangoun ou de Mandalay mais les g?n?raux se sont b?tis ailleurs une cit? de pouvoir, sans architectes, sans nom. Il n?y a plus que des serviteurs.

Les minces jeunes gens aux cr?nes nus et aux robes safran, mendiants silencieux, sans armes, sans chefs, sans visiteurs, plus prostr?s que prostern?s maintenant dans les temples d?serts, sont repouss?s, battus, assassin?s par leurs demi-fr?res, ces soldats verts indiscernables : jeunesse d?un ancien peuple aujourd?hui divis?e contre elle - m?me et ainsi neutralis?e, comme si pour exploiter les richesses d?un pays du Tiers monde non modernis? et ? mondialiser, sans transition, ? d?boiser et d?foncer d?un coup, il fallait changer le peuple m?me asservi aux multinationales dont la circonf?rence est partout et le centre l?-bas : Londres, Shanghai, New York, Paris? dans les hautes tours du contr?le total.

Et parmi tous ceux- l? une femme avec un nom : Aung San Suu Kyi, avec un visage, mais comme une Jeanne sans b?cher, encag?e depuis vingt ans et que le monde entier r?v?re vainement telle une apparition, comme si la ruse des caudillos savait qu?une apparition suffit au monde t?l?vis?.

Nous, ?crivains, intellectuels, artistes, libres parleurs, exasp?rants et d?sesp?rants citoyens du monde, arguons du droit de visiter nos semblables et de leur parler.

Notre intervention ne s?adresse pas ? la junte birmane qui vient de tirer sur la foule et qui r?prima dans le sang les manifestations populaires de 1988 avant de s?opposer par la force ? la victoire remport?e aux ?lections de 1990 par la Ligue Nationale pour la D?mocratie (LND) de Aung San Suu Kyi.

Nous demandons que se fasse de plus en plus pressante la protestation des instances internationales mais seules les sanctions ?conomiques peuvent conduire la junte ? renoncer ? la r?pression et ? accepter la restauration de la d?mocratie.

Nous demandons que toutes les mesures soient prises en ce sens, imm?diatement, par le gouvernement fran?ais et que la compagnie Total, la plus grande compagnie fran?aise concern?e, cesse d?exploiter, pour l?heure, le gaz de Birmanie, premi?re ressource de la junte.

C?est ? ce prix que la r?pression cessera, que les prisonniers seront lib?r?s et qu?Aung San Suu Kyi jouera le r?le politique qui lui revient.

C?est ? ce prix que la vie culturelle rena?tra en Birmanie.

C?est ? ce prix que les enfants acc?deront ? l??ducation et que livres et journaux para?tront librement.

Alors les ?crivains et les artistes birmans pourront de nouveau publier, cr?er, voyager ? leur guise.

Sachons-le, l?entretien de l?illettrisme est peut ?tre l?arme la plus efficace de cette dictature singuli?re.

Ecrivains, intellectuels, artistes, libres de parole, nous vous demandons de signer et faire signer ce texte qui sera adress? au gouvernement fran?ais et diffus? dans la presse, en soutien au peuple birman.



Initiative de Michel Deguy et Pierre Lartigue, soutenus par l?association Info Birmanie.






Todas las personas interesadas en adherirse a esta llamada, pueden enviar sus nombres (completos), procedencia (Pa?s) y dem?s datos al correo: [email protected] Desde aqu? nos encargaremos de hacer llegar vuestro apoyo a los organizadores de esta iniciativa.

Saludos.

Gala.

Tags: Appel à soutien Birmania

Publicado por gala2 @ 12:56  | POR UN MUNDO CON + POESIA
Comentarios (0)  | Enviar
Comentarios