Domingo, 03 de junio de 2007
Le livre, pour vieillir



?toiles transhumantes; et le berger
Vo?t? sur le bonheur terrestre; et tant de paix
Comme ce cri d'insecte, irr?gulier,
Qu'un dieu pauvre fa?onne. Le silence
Est mont? de ton livre vers ton coeur.
Un vent bouge sans bruit dans les bruits du monde.
Le temps sourit au loin, de cesser d'?tre.
Simples dans le verger sont les fruits m?rs.

Tu vieilliras
Et, te d?colorant dans la couleur des arbres,
Faisant ombre plus lente sur le mur,
Etant, et d'?me enfin, la terre menac?e,
Tu reprendras le livre ? la page laiss?e,
Tu diras, C'?taient donc les derniers mots obscurs.

Publicado por gala2 @ 3:09
Comentarios (0)  | Enviar
Comentarios