Domingo, 06 de mayo de 2007
Le parti pris des choses



LE MORCEAU DE VIANDE



Chaque morceau de viande est une sorte d?usine, moulins et pressoirs ? sang.
Tubulures, hauts fourneaux, cuves y voisinent avec les marteaux-pilons, les coussins de graisse.
La vapeur y jaillit, bouillante. Des feux sombres ou clairs rougeoient.
Des ruisseaux ? ciel ouvert charrient des scories avec le fiel.
Et tout cela refroidit lentement ? la nuit, ? la mort. Aussit?t, sinon, la rouille, du moins d?autres r?actions chimiques se produisent, qui d?gagent des odeurs pestilentielles.



LA CIGARETTE


Rendons d?abord l?atmosph?re ? la fois brumeuse et s?che, ?chevel?e, o? la cigarette est toujours pos?e de travers depuis que contin?ment elle la cr?e.

Puis sa personne: une petite torche beaucoup moins lumineuse que parfum?e, d?o? se d?tachent et choient selon un rythme ? d?terminer un nombre calculable de petites masses de cendres.

Sa passion en fin: ce Boston embras?, desquamant en pellicules argent?es, qu?un manchon imm?diat form? des plus r?centes entoure.



LE GYMNASTE

Comme son G l?indique le gymnaste porte le bouc et la moustache que rejoint presque une grosse m?che en accroche-coeur sur un front bas.
Moul? dans un maillot qui fait deux plis sur l?aine il porte aussi, comme son Y, la queue gauche.
Tous les coeurs il d?vaste mais se doit d??tre chaste et son juron est BASTE!
Plus rose que nature et moins adroit qu?un singe il bondit aux agr?s saisi d?un z?le pur. Puis du chef de son corps pris dans la corde ? noeuds il interroge l?air comme un ver de sa motte.
Pour finar il choit parfois des cintres comme une chenille, mais rebondit sur pieds, et c?est alors le parangon adul? de la b?tise humaine qui vous salue.

Tags: ponge

Publicado por gala2 @ 20:28
Comentarios (0)  | Enviar
Comentarios