Domingo, 22 de abril de 2007
poema del libro LA MER ? BOIRE, Gallimard, 1987 (p?gina 25)


MAINS MORTES L?


Mains mortes l? et le front vers la nuit
?coutant ce bruit de goutte ? goutte
le robinet sur l??vier qui rappelle
? l?impatience et pr?cipite
rage au corps vers le rien ? faire
plus aucune voix ne compte aucun regard
comme ? l?instant de mourir j?imagine
lorsque mourir a lieu en pleine erreur
mourir a toujours lieu en pleine erreur
puisqu?on s?est tromp? soigneusement de vie
rien qu?un peu de temps sur un peu de temps
dans un peu d?eau ce bruit de goutte ? goutte




El pr?logo de este poemario es de Chantal Thomas.
Publicado por dali1 @ 6:49  | POEMAS
Comentarios (0)  | Enviar
Comentarios